ZX 01 – 1.9 d Break

Bonjour,

Ayant trouvé un boulot fin Aout dernier, j’ai eu moins de temps pour donner des nouvelles. je vais donc essayer de rattraper ça :).

Mi octobre dernier, 246 000 Km, Changement de la rotule de direction gauche

Comme d’habitude, des pièces d’origine (merci a l’asso PC qui permet des remises intéressantes)
– rotule, réf 381750 : 48,64 € TTC (remisé à 36,48 €)
– écrou spécifique, réf 4010F5 : 2,96€ TTC (remisé 2,40€)

Avant de démonter, une petite mesure

Il n’y aura pas plus de photos, je suis tombé en panne de piles…

Un peu galère de sortir le cône de son logement, j’ai eu du mal à trouver une bonne position pour lui taper dessus et je n’avais rien pour le chauffer… mais bon, tout s’est bien terminé.

Après avoir tout remonté, j’ai approché le réglage grâces aux mesures faites avant le démontage.

Finalement, je pense m’en être bien tiré :

+0,04° au lieu de -0,08° (avec un maxi à -0,02°)

Par contre, la roue droite était complètement dans les choux (peut être à cause de ça)

Jilks

Bonsoir,

Petite surprise en reprenant la voiture il y a quelques jours :

Image du haut : une nuit, et images du bas, 1 nuit par tâche 🙁

A la couleur, il à été facile de deviner qu’il s’agit d’huile de boite de vitesse.
L’embrayage à été changé il y a 4 mois et 6000 Km puis ce fut au tour des silent bloc du triangle 1 mois et 3 000 Km plus tard. Je ne sais pas si le mécano qui a changé les silent bloc a sortie l’arbre ou non, mais ne serait ce qu’avec le changement d’embrayage il est logique de penser que le joint spi a pu prendre un coup et commence à fuir.

De toutes façon, je n’ai pas d’autres idées et j’ai besoin de la voiture dans 2 jours pour partir en vacances (environs 2000 Km de prévus). j’ai donc changé le joint spi gauche, en espérant ne pas trouver d’huile par terre demain matin…

Tout commence avec quelques emplettes (tarifs au 28 juillet 2010) :
– joint spi : réf 312144, vendu 14,72 € TTC
– vis rotule avant : réf 352250, vendu 1,60 € TTC l’unité (x 3 donc)
– écrou frein : réf 362230, vendu 1,11 € TTC l’unité (x 3 donc)

totale : 22,87 € TTC

Le montage est également composé de rondelles (réf 694677), mais à 1,27 € l’unité, j’ai réutilisé les anciennes (ce ne sont que des rondelles tout de même !).

le goutte à goutte est là :

je pense que le chemin de l’huile est celui-ci, mais le débit est tellement faible que je ne suis sûr de rien.

Pour commencer, vidange de la boite de vitesse (clé plate de 21). J’ai utilisé un récipient propre afin de pouvoir réutiliser cette huile (qui n’a que 6000 Km)

Démontage des vis qui maintienne la rotule au triangle. J’ai été agréablement surpris par le faible serrage de ces écrous, je ne serrerais donc pas comme une brute au remontage.
Au dessus, clé torx taille 50
En dessous, écrou de 16 (j’ai utilisé une douille et un cliquet 1/2)

L’accès aux vis torx n’étant pas forcément des plus faciles, je comprends pourquoi des mécanos fainéants replacent les vis à l’envers. Ils n’ont ainsi qu’a maintenir l’écrou avec une clé plate pendant qu’ils vis tranquillement par le dessous.
Bien que je comprenne ce problème, je trouve leur paresse inacceptable :
– d’une pars on risque de perdre les vis si les écrous se desserrent (on sait jamais)
– d’autre pars, le bout des vis se rapproche quand même pas mal du soufflet

Petite astuce pour les endroits inaccessible, l’embout torx et une clé plate de 8. Pour les vis demandant peut de force, j’utilise une clé plate a cliquet.

Après avoir délicatement sortie l’arbre (c’est bien le nom ?), j’ai sortie l’ancien joint.
Facile à écrire. En réalité j’ai eu un peu de mal à trouver une position et des points d’appuis adéquats. Quelques coups de marteau sur les bords du joint on surement un peu aidé.

A gauche, l’ancien et à droite le nouveau. On peut voir que le joint à évolué.
l’image du haut montre la face visible quand le joint est en place.

Petit nettoyage de la porté du joint avant de mettre en place le nouveau

Le nouveau joint en place. La aussi, quelques difficultés à trouver une position idéale.
J’ai utilisé un morceau de bois plus grand que le joint et un marteau.
J’ai considéré que les rebords encadré de vert indique la profondeur à laquelle enfoncer le joint.

Concernant la procédure et la profondeur d’enfoncement, ais-je bien fais ?

Comme dit au début, vu le coût de simples rondelles, j’ai réutilisé les anciennes

Après avoir bien huilé le joint, l’arbre et le sol (oups) j’ai délicatement remis l’arbre à sa place. Et enfin, le support de la rotule dans le triangle.
La aussi, quelques difficultés pour aligner les trous. Je me suis aidé de deux tournevis pour forcer sur 2 trous et mettre la première vis dans le troisième. Une fois la première vis en place, ça vas tout seul.
Au démontage, j’ai remarqué que le bout de la vis était oxydé (ce qui est normale). Pour protéger les nouvelles vis, j’ai ajouté au bout les anciens écrous. Je pars du principe que s’ils restent en place c’est bon, s’ils partent, ce n’est pas trop grave.

Je trouve l’huile bien sale pour son âge, mais bon je l’ai réutilisé quand même.

Pour remplir la boite de vitesse, la technique déjà montré pas mal de fois par d’autres : 1 entonnoir et un tuyau
Joint de 14 et Douille de 19 pour la vis de remplissage
Joint de 16 et clé plate de 21 pour la vis de vidange

Voila, fin de ce petit chantier.
Quel bazar pour un simple joint !

Maintenant, plus qu’a attendre demain matin pour savoir quelle voiture nous emmènera en vacances…

Jilks

De nuit et sous la pluie, j’ai voulu prendre une route qui n’en était pas une. En réalité, un rail et un trottoir qui se resserraient… un vrai entonnoir, le voiture s’est arrêtée avec la roue gauche coincé contre le rail et la roue droite coincée contre le trottoir.

petit montage photo 🙁 :

Les plus gros dégâts (j’ai eu de la chance) :

le pneu à été changé et la jante redressée.

j’ai fait rééquilibrer l’autre jante mais elle n’en avait pas besoin, donc ça vas 🙂

Le pare choc a frotté sur les coté et le verre d’un AB avant à pété, je pense repasser sur un pare choc normale (sport, quand même).

Je voulais aller sur les quais, je pensais que cette “route” y menait.

Franchement, de nuit et sous la pluie, on pourrais le croire, et sans boire avant

Pour le pare choc sport, ce n’est a priori plus qu’une question de temps et d’argent. J’ai le premier, mais pas le deuxième alors j’espère en trouver un propre pour 30€ sur le bon coin et quelque pars ou je pourrais le récupérer ou le faire récupérer.

Jilks

Début de semaine, vidange et donc tour complet de la ZX pour voir ce qui vas et ce qui ne vas pas.

Suis content, presque tout va bien, juste le feu antibrouillard arrière qui ne s’allume pas. Pas grave, je vais changer l’ampoule… pfff, si c’était aussi simple… J’ai commencé par poser la question sur le forum, puis j’y suis retourné. Au final, je prenais le truc dans le mauvais sens 🙁

J’aurais appris que le support d’ampoule est strictement le même que celui des clignotants avant :


Antibrouillard a gauche et clignotant a droite. A moins que ce ne soit l’inverse 🙂

Finalement, l’ampoule antibrouillard n’est pas grillés, mais le support est oxydé donc le contact mauvais et le fonctionnement intermittent.

Pour éviter de rédémonter cette antibrouillard, je lui ai mis le support du clignotant et une ampoule neuve. J’ai donc mis le support oxydé sur le clignotant, en même temps, un support dont le fonctionnement est intermittent, c’est pas vraiment gênant pour faire un clignotant. Bon OK, ça n’amuse que moi 🙂

Je changerais le support de l’ampoule du clignotant plus tard.

Jilks

Quelques nouvelles …

Un montage qui me tenait à cœur depuis longtemps déjà 🙂

J’ai pour habitude de poser mon téléphone dans son support lorsque je suis en voiture, même lorsque je ne m’en sers pas comme GPS, simplement comme cela il ne traine pas ailleurs et si quelqu’un appel, je peux voir de suite si je m’arrête ou si je laisse le répondeur faire son boulot.

Cela donnait :

– Un fils qui gêne l’autoradio et le passage des vitesses lorsqu’il est mal mis.
– Une prise allume cigare encombré pour rien et que je branche ou débranche selon les besoins (trop pénible 🙂 )

Je me suis donc fait un petit circuit qui permet de recharger le téléphone et de sortir le port série et le port USB du téléphone (en prévision de plus tard). Tant qu’à faire, j’y ai également ajouté une alimentation pour un récepteur GPS externe et son port série.

j’ai mis le circuit dans un boitier

Et le boitier entre les conduites de chauffage entre les deux places avant

L’alimentation du téléphone et du récepteur GPS sont commandé par 2 interrupteurs que j’ai placés à droite du clavier de l’antidémarrage (en bouchant le micro vide-poche 🙂

(la plaque de support des interrupteurs n’est pas très bien positionnée sur la photo. En réalité, elle n’est pas encore fixée car il me manque des petites vis).

Le circuit est alimenté par un +12V après contact, je n’ai donc plus à me soucier de la prise à brancher ou débrancher. Selon le besoin, j’ai simplement à actionner l’interrupteur pour recharger le téléphone.

Autre chose qui trainais : j’en avais assez de voir la ferraille de mes pédales. J’ai donc changé les caoutchoucs (merci à BudBundy07 pour les pièces)

Jilks