Archives

Tous les articles de Jilks

Bonsoir,

Quelques petits truc sur le Berlingo de mémé Jilks pour passer (et obtenir) le CT :

Changement des triangles :

Encore un fois, j’ai monté du Lemforder, c’est la 3ème ou 4ème voiture. Le but et d’essayer cette marque et voir comment elle vieillie. En plus, je les trouve bien fini.

J’en ai profité pour régler un problème qui durait depuis longtemps : une vibration à 125 Km/h environ.

En fait, le problème venait du disque de frein qui avait besoin d’être équilibré correctement.

J’ai utilisé mon équilibreuse à roues de vélo, mais à l’envers : là où j’aurais du ajouter du poids, et bien j’en ai enlevé à l’opposé.
Pour l’équilibrage dynamique, bien penser à changer également de côté (intérieur – extérieure)

J’ai bien chanfreiné les bords pour éviter les accoups avec les plaquettes lors des freinages.

Oups, un trou dans la ligne empêche le contrôleur de mesurer les gaz d’échappement.

Changement par un tube réparation

Bien sûr, je le protège avec du zinc en bombe.

Un bon coup de disqueuse :

Puis ébarbage :

Mise en place.

Serrage avec une bride.

J’ai eu le plaisir de tester mon éclairage à néons, de nuit. Nickel 🙂

Bonne nuit,

Jilks

PS : Vous avez cliqué sur la photo du disque équilibré ?

Bonsoir,

Chouette, avec ma nouvelle maison, j’ai un vrai garage qui me permet de travailler confortablement sur les voitures.

Seul problème : l’aération est déplorable et il est nécessaire de couper le moteur le plus vite possible après avoir manœuvré sous peine de devoir revenir plus tard pour bosser (ou faire de l’apnée).

Cet inconvénient m’empêche de régler la hauteur d’une XM, de rechercher une fuite ou tout autre travail nécessitant un moteur démarré et un mécano (moi même) vivant.

L’idée ici sera donc de faire, gratuitement, un aspirateur me permettant d’évacuer les gaz d’échappements et donc bosser comme je le souhaite. Bien sûr, gratuitement signifie que je vais utiliser du matos qui traine, mais qui à surement été acheté un jour …

Ma base sera un système d’aération de XM, alimenté en 230 V. Pour le moteur, je vais partir de cette merde acheté il y a très très longtemps et utilisé… 2 fois.

et il vas falloir démonter le moteur et le coller sur ce truc :

J’ai eu un coup de bol monstrueux :
– le moteur de la lustreuse se fini en tige fileté de 8mm, je peut facilement la prolonger pour y raccorder un ventilateur démonté d’un moteur 12V de XM.
– Le plateau support de la lustreuse à exactement le même diamètre que le trou sous le ventilateur.

Le multifonction est pas mal pour ce genre de coupes, sans trop fondre le plastique.

Vraiment les mêmes diamètres.

Quelques points de colle Epoxy

Et un test concluant sur le bloc d’aération.

Ouai, mais c’est encombrant et je n’ai pas besoin des radiateurs. Hop, un coup de scie.

Ce coup de scie me fournie une sortie “carrée”, alors que je compte utiliser une gaine ronde. Je vais donc me faire une empreinte en bois de la bonne forme, chauffer un tuyau PVC et faire un truc carré – rond 🙂

Pas mal, il a fallut forcer mais je suis allé au bout !

Ha ?? Non, j’ai déchiré 🙁

Bon, il vas falloir acheter un tube plus grand (125) et recommencer.

Cool 🙂

Un peu de silicone pour faire l’étanchéité.

Bon, j’ai donc un moteur, qui entraine un ventilo, lui même mis en place dans un chouette support. Il faut maintenant protéger le moteur. L’idée la plus simple est d’utiliser la carcasse de la lustreuse.

En coupant tous les truc qui dépassent ici ou là … ça marche 🙂


(oui, je raconte mon histoire dans l’ordre qui me plait, pas dans l’ordre réel)

Quelques accessoires et supports en bois me permettent de terminer :

Et vous savez quoi ? ça marche !!!

En plus, contrairement à ce que je craignais, tout est en plastique mais ne fond pas.
A voir sur le long terme, mais je suis content de mon aspirateur !

Bonne nuit,

Jilks

Bonsoir,

Comme sur beaucoup de Berlingo, la mousse de l’assise de celui de mémé Jilks est archi-morte.


Mouai, ma photo ne rend pas bien compte de l’étendue du problème.

Petit tour en casse ce matin, chance je tombe rapidement sur un siège passager de Partner qui semble en très bon état. La mousse bien sur, pas le tissus.

Démontage de l’assise

Un tournevis plat permet de séparer les clips intégré à la housse des barres de fer intégré à l’assise.

Ce truc là :

Un peu de délicatesse, et ils viennent sans problème, et sans casse.

Et hop, une mousse !

Dépose du siège de mémé jilks.

Et même manip pour déposer la mousse.

Ha oui, bien morte. Et encore, la photo ne montre pas à quel point elle est tassée.

Bonne nouvelle, les mousses conducteur et passager sont bien les même 🙂

Bon, cette maladie est connue, donc si je remonte la mousse tel quelle, elle sera morte dans peu de temps et j’aurais des réclamations du client (ou pas de chocolat à Noël). Je vais donc essayer d’améliorer les choses.

A mon avis, le problème viens de cette grille qui supporte la mousse, elle est trop souple, et n’a pas de butée. Donc quand on s’assoit, on appuie fort dessus, la partie centrale de la mousse descend alors que les bords reste fixés à l’armature : la mousse fini par se déchirer.

L’idée que je tente : j’ai un siège d’avance (celui de la casse), donc je vais doubler cette grille et l’attacher un peu partout pour lui donner de la rigidité.
J’ai d’abord essayé de couper les bout d’attache avec ma petite pince, mais elle est trop petite. Encore un coup de chance, j’ai récupéré il y a peu de temps la grosse pince de pépé jilks. Et bien elle sert déjà 🙂

Tête bêche avec l’existant pour donner le plus de rigidité possible.

Et bien attaché avec les agrafes de grillage.

Côté mousse maintenant. Comme il y a une sorte de trame en plastique incrusté dans la mousse, et qu’elle fini par se déchirer aussi, je me dit que peut être je peut la renforcer avec du scotch armé.

Rehoussage.

Pour ajouter encore un peu d’épaisseur (le manque de butée), j’ajoute 2 couches de mousse de 5mm. C’est celle qui me sert dans mes portes.

Et repose de l’assise

Bah voila, plus qu’à remettre le siège à sa place.

Et hop, c’est fait !

Ma première photo ne rendais pas bien compte des dégâts, celle ce ne montre pas bien à quel point le siège est bien ferme. Tant pis.

Quoi qu’il en soit, je suis satisfait : le siège à retrouvé tout son confort et on se retrouve bien plus haut pour conduire.
Le doublage de la grille ne semble pas apporter d’inconfort et le scotch n’apporte pas de couinements contre le fer.

Pour info, tout cela s’est fait en un peu moins de 2 heures.

Et vous, qu’en pensez vous ? est ce qu’avec cela je vais prolonger la durée de vie de la mousse, ou pensez vous que ma solution est inutile ?

Bonne soirée,

Jilks

Bonjour,

Petit bout utilise le bidet comme un lavabo, mais il lui manque un miroir.

Lors de ma dernière visite chez mémé Jilks, elle m’a donné une glace pour lui.

J’ai une boite à finir, il se débrouillera donc seul.

Bon, je l’admet : je lui ai acheté une planche, mis son établis au milieu du garage et donné quelques conseils.

La planche est très longue, il utilise donc mes caisses L-Boxx sur leurs plateau.

Mince, le fil de l’aspirateur gène.

Aller hop !

Là, se devrait être bien.

Ouche, c’est lourd quand même !

Sur l’établis et les caisses.

Le premier trait, pour la hauteur du miroir.

Une coupe bien droite, nickel le pare éclat !

Traçage puis découpe de la tablette.

Pré-perçage pour passer les vis de liaison.

Mince, j’étais persuadé d’avoir du chant blanc, mais il ne m’en reste que du noir ou du bois. Ça ne convient pas.
Je suis fatigué, je ne veux pas aller au bricomarché.

Il n’y a que 8 Km pour y aller, il fait sa mauvaise tête et pars.

Finalement p’tite puce l’accompagne

Ha, elle est arrivée en premier !

Voilà, une bande de chant blanche.

Il a également pris un moyen de fixation. Pas beaucoup de choix ici, mais c’est le seul magasin à une distance raisonnable.

C’est repartis !

Finalement c’est lui qui gagne au retour. Pour la défense de p’tite puce, les roues dur du camion sont plus adapté au salon qu’à la route.

Ha, je pensais qu’il collerais les chant, mais non : 16 Km ça coupe les pattes. Dodo ….

Mme Jilks (ou maman p’tit bout) a le dos tourné, il lui pique le fer à repasser.

Une coupe soignée pour enlever ce qui dépasse.

Pour les fixations, il a choisi de faire une rainure avec la fraise de 12, ainsi le miroir sera vertical au lieu d’être penché en avant.

Fraisage à la volée, il se débrouille bien !

Voici le système de fixation retenue :

Vissage de la tablette, bien d’équerre !

Petit cordon de silicone.

Mise en place des fixations, avec les clous fournis.

Maintenant que l’écart réel des fixations est connu, il peut le reporter sur le mur.

Perçage

Mise en place des chevilles.

Bien au fond !

Ajout des vis.

Et enfin, premier test.

Tout est bon, le miroir peut être collé.

Nettoyé …

Et enfin posé !

Bah voilà, il va pouvoir se coiffer, et sa brosse à dent restera à portée de main. Il aurait pu le mettre plus haut, mais dans ce cas p’tite puce n’aurait pas pu en profiter.

Bon après midi,

Jilks

PS : Comme souvent sur internet, ne vous faites pas avoir par les photos… Petit bout n’a pas encore 4 ans, et je ne suis pas totalement irresponsable 😉
En plus, ça lui fait une première approche de la manipulation des photos / histoires.

PS 2 : Vous avez cliqué sur les 2 liens ?

Bonsoir,

Et pour finir ces quelques heures de travail … Les photos finales 🙂

J’ai eu le plaisir d’aller montrer à Philippe ce qu’elle était devenue, et j’en ai profité pour reprendre des photos permettant de la comparer à ce qu’elle le jour de son achat :
(Photos cliquable pour agrandir)

Voilà, après une centaine d’heures de ponçage et préparation de la carrosserie sans compter le démontage / remontage, ce projet est terminé. Il ne m’aura coûté qu’environ 2500 €, dont environ 1500 € pour le peintre et le carrossier.

Que 2500 € ?? Hoo oui, Absolument toutes les pièces ont été démonté et apprêté séparément, les 4 portes et 2 hayons ont changé de couleur sans que l’on ne puisse le voir, même en soulevant les joints, chaque élément électrique a été testé avant et après le remontage, chaque élément mécanique a été nettoyé et graissé avant remontage et les mousses antivibration ainsi qu’une bonne parties des clips de fixation sont neufs. Je n’ose imaginer le montant de la facture si je n’avais pas fait bossé mes petites mains.
J’essaierais de vous faire un bilan financier plus détaillé, mais les petits consommables pèsent étonnamment lourd dans le budget (scotche de masquage, papier à poncer, diluant de nettoyage en particulier)

Quel plaisir à l’utilisation ! Ce qui change le plus par rapports à mes autres voitures est la douceur d’utilisation des portes.

J’ai énormément appris de cette expérience. J’ignore si je recommencerais un jour tellement il faut de temps, mais je suis heureux d’avoir essayé. J’espère que ces quelques articles vont auront plût, on va maintenant pouvoir changer de sujet 🙂

Bonne soirée,

Jilks

Ps : Pour mémoire, le bilan avant de commencer était ici : Clique !